Facebook : 5 pièges à éviter avec sa page entreprise

Facebook : 5 pièges à éviter avec sa page entreprise

Facebook, un danger pour les marques ?

Mondialement connu, Facebook n’est plus à présenter à part si vous avez vécu dans une grotte ces 10 dernières années.  Si tel est le cas, sachez que le réseau social atteint la première place en termes de membres et est devenu une plate-forme d’échanges incontournable au fil des années. À tel point qu’il est (presque) impératif pour une marque d’y avoir sa page Facebook afin de pouvoir communiquer avec son audience.

Nous allons voir que, bien que Facebook soit efficace pour communiquer, il peut devenir dangereux si on l’utilise de la mauvaise manière. Voici 5 pièges à éviter ainsi que les bons comportements à adopter pour corriger ses erreurs.

 

1) Être absent

Le piège numéro 1 de tout individu qui crée une page facebook est l’absence. Je suis certain que vous connaissez un entrepreneur qui a décidé de faire sa publicité sur Facebook et qui vous a dit quelque chose qui ressemble à :”c’est bon, j’ai créé ma page, les clients vont affluer sans que je bouge le petit doigt.” Cette même page sera bien évidemment laissée à l’abandon sans mises à jour ni publications.

Comment créer sa page et la rendre dynamique?

Première chose à faire : réfléchir au nom de la page ainsi qu’à la catégorie. L’étape suivante est de remplir le plus scrupuleusement possible la rubrique “à propos” ainsi que de proposer une image de profil et une bannière digne de ce nom. Les formalités passées, il faut se concentrer sur sa présence et rendre sa page active. Comment ? En publiant du contenu de qualité : posts sur l’actualité, échanges avec la communauté ou bien encore vos propres articles. Dernier point mais pas des moins importants : créer un calendrier semestriel voir annuel afin de planifier vos actions sur les réseaux sociaux. Maintenant, il va falloir persévérer et prendre son mal en patience car mis à part quelques rares cas, une audience ne s’obtient pas facilement. Vous verrez qu’avec le temps, les gens vont commencer à liker, partager et échanger.

 

2) Ne pas avoir de fil conducteur

Vos publications peuvent paraître décousues et sans véritable liens entre elles ce qui peut avoir un effet dévastateur sur votre audience. Cette dernière va se demander “mais où veut-il aller?”. Il est bénéfique pour tous de pouvoir savoir vers quel horizon se dirige une entreprise afin de mieux la comprendre.

Solution

Créer et instaurer une charte éditoriale. De cette manière, vous définissez ce qui pourra ou non être communiqué par le biais de Facebook. Ce document détaille le type d’information qui va être partagé ou bien encore le ton du message. De cette manière, l’audience sera réconfortée et aura l’impression de suivre un discours cohérent car toujours dans la même ligne directrice.

 

3) Proposer un contenu en inadéquation avec le public cible

Il est difficile de diffuser un message pertinent si on ne sait pas à qui s’adresser.

Solution

Il est évident qu’en amont de la création de la page il faut définir un public cible et en savoir un minimum sur celui-ci. En connaissant le centre d’intérêt de ses prospects, on arrive à mieux cerner leurs attentes ainsi que leurs problèmes. Il est alors aisé de se présenter comme la solution afin de gagner la confiance des prospects et pour qu’ils voient un expert en vous.

 

4) Manquer de professionnalisme

Les community managers, stagiaires, chefs d’entreprises et autres autodidactes font de grossières fautes d’orthographe (on en fera sûrement toujours 🙂 ). Je ne clame pas être un spécialiste de la langue française –loin de là– cependant je m’efforce de fournir des textes avec le moins d’erreurs possibles en relisant ce que je met en ligne. N’oubliez pas qu’en partageant du contenu sur le web, vous devenez automatiquement le représentant d’une marque/entreprise. Il est important de faire attention à ce qu’on écrit et également à comment on l’écrit. Hormis les fautes d’orthographe, bien veiller au registre de langage : familier, formel etc. et à ne surtout pas prendre personnellement les critiques négatives et autres trolls → comment réagir face à ce genre de comportement ?

Solution

Se relire & encore se relire avant de mettre en ligne. Je sais qu’il est tentant de valider un article après l’avoir écrit mais bon… En outre, pas oublier à qui on adresse son message! On communique auprès de professionnels → registre formel. Auprès d’une audience jeune et trendy → registre parlé voir familier.

 

5) Proposer un discours unilatéral

Par unilatéral j’entends sans échanges. Si vous êtes sur Facebook c’est pour une finalité, on est pas sur Facebook juste pour être sur Facebook. Vous voulez créer une communauté ou encore porter l’attention sur votre tout nouveau produit. N’oubliez pas que ce qui fait la force de la plateforme est la puissance de ses membres. Ces derniers peuvent devenir vecteurs d’informations si vous le leur permettez. Je vois trop souvent des pages entreprises de produits “trendy” destinées à un public jeune qui interdisent les commentaires ou bien encore les avis. À quoi bon poser des questions si on ne peut pas y répondre ? Ça n’a pas de sens.

Solution

Vérifier ses paramètres de confidentialité et ceux dédiés aux actions des membres. Les laisser commenter et noter votre produit si vous le souhaitez. Maintenant que votre page est un lieu d’échange, il va falloir être réactif et répondre aux diverses sollicitations des prospects! En montrant que vous êtes présents vous gagnerez en capital sympathie.

 


 

Vous l’aurez compris, Facebook reste un incontournable pour communiquer lorsqu’on a une entreprise ou une marque à promouvoir. Les 5 points traités ci-dessus vous permettront de ne pas tomber dans les principaux pièges du plus grand réseau social tout en vous donnant les clés pour développer votre communication de manière dynamique et percutante!

photo credit: Pexel

 



0 Comments

Laisser un commentaire